Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le BLOG de L'UNION LOCALE CGT

UNION LOCALE CGT d'Alès Permanences Juridique du Lundi au Vendredi de 9 h à 18 heures

PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !

PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !
PASS SANITAIRE OU PASS SECURITAIRE : CA NE PASSE PAS !

NE TOMBONS PAS DANS LE  PIÈGE DE LA DIVISION


Pass Sanitaire : Interdire, Punir, Diviser.

Après les lois sécurité globale et « séparatisme », les attestations obligatoires et le confinement mis en œuvre dans le cadre de la crise sanitaire, l’élargissement du Pass Sanitaire aux lieux de loisirs, de culture et de sport, aux cafés et restaurants, aux centres commerciaux, Macron entend rendre la vie impossible à toutes celles et ceux qui refusent, en toute légitimité, de se faire vacciner.

L’extension de ce Pass Sanitaire constitue une atteinte essentielle à nos libertés, mais également en cause le vivre-ensemble qui constitue le fondement de notre République en créant une ségrégation vis-à-vis d’une partie de la population.

Quant aux héros applaudis sur les balcons en 2020, que les directions obligeaient à aller bosser même en étant atteint du COVID, sans masques, sans protections, se fabriquant des surblouses avec des sacs poubelles, mettant en jeu leur vie, ils seraient aujourd’hui responsables de la 4ème vague, qualifiés d’irresponsables, d’égoïstes et de manque de professionnalisme.

Alors que c’est sans doute le secteur où il y a le plus de personnel vacciné, les soignants et accompagnants, les salariés du médico-social, ceux des transports et secours à la personne, dont les pompiers, les secrétaires médicales, les manipulatrices radio..., se verront sanctionnés de mise à pied, jusqu’au licenciement à partir du 15 septembre.

Et après, à qui le tour ? La CGT s’oppose à la création d’un nouveau motif de licenciement pour défaut de vaccination, dans le privé comme dans le public.

 

Cette mise au banc des accusés ignoble vise surtout à masquer les choix politiques de Macron et de son gouvernement, qui poursuivent les politiques de saccage de notre système de santé, de destruction et de privatisation de l’hôpital public.

En pleine crise sanitaire, ils osent poursuivre les fermetures de lits, de services, s’acharnent à aggraver la dégradation des conditions de travail des personnels, engendrant de nombreux arrêts de travail, nombreuses démissions d’agents qui n’en peuvent plus.

C’est tout simplement scandaleux !

 

LE CAPITALISME POURSUIT SA DESTRUCTION DE NOS « CONQUIS SOCIAUX » !

Pendant que les salariés, les retraités, les chômeurs subissent blocage des salaires et des pensions, dégradation des conditions de travail, aggravation du chômage et de la précarité, la majorité des entreprises ne se sont jamais aussi bien portées.

LE PATRIMOINE DES 500 PLUS GRANDES FORTUNES DE FRANCE A AUGMENTÉ DE 30 % EN 2020, FRISANT LES 1.000 MILLIARDS D’EUROS. LE NOMBRE DE MILLIARDAIRES FRANÇAIS EST PASSÉ DE 51 EN 2011 À 95 EN 2019, POUR ATTEINDRE 109 EN 2020.

PLUS QUE JAMAIS, LES RICHESSES EXISTENT POUR SATISFAIRE LES REVENDICATIONS DES SALARIÉS.


L’Union locale d’Ales CGT appelle tous les salariés actifs, retraités et chômeurs à ne pas tomber dans ce piège de la division et de l’opposition, à ne pas se tromper d’adversaires dans ces moments difficiles. Au contraire, l’heure est au rassemblement, à l’unité de tous les salariés pour stopper ces remises en cause gravissimes de nos droits et libertés publiques, gagner une autre politique, orientée vers le progrès social.

 

L’UL CGT appelle tous les salariés actifs, retraités et chômeurs, à se rassembler ; à s’organiser en créant ou en renforçant leur syndicat CGT, à agir ensemble pour défendre nos droits et libertés, indiscutable socle de notre démocratie, et gagner une politique qui réponde à l’intérêt général, aux besoins de la population, par une augmentation massive des salaires, retraites et minimas sociaux, le SMIC à 2000 €, la réduction du temps de travail à 32 heures pour travailler tous, le renforcement de notre sécurité sociale solidaire, de notre système de retraite avec un départ à taux plein au plus tard à 60 ans.

L’Union locale CGT d’Alès appelle tous les salariés actifs, retraités et chômeurs, la jeunesse à participer massivement à toutes les initiatives organisées dans les départements de la région, pour exiger le respect de nos droits et libertés, gagner une autre répartition des richesses, créées par le travail, pour le progrès social.

Pour Info il y a un Appel a Rassemblement Samedi 31 Juillet à partir de 17 Heures devant la Sous-Préfecture d'Alès

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bouschet 31/07/2021 21:05

Je me suis rendue aujourd’hui à la manif à 17h à Ales devant la sous préfecture pourquoi la cgt n’était Pas présente ? Alors que vous avez lancé un appel